découvrir, Les grottes de Nok et Maproug

Les grottes de Nok et Maproug

De hautes falaises, dont les parois sont orientées au nord, dominent de leur à-pic la savane de cette partie septentrionale du Togo. Elles sont les derniers reliefs élevés avant cette immense étendue de savane qui se prolonge au Burkina. Cette formation appelée communément grès de Boumbouaka présente des escarpements de falaises d’âge protérozoïque supérieur d’une rare beauté avec à la base une alternance de pellites (argilites) et de psammites, l’ensemble reposant sur un socle cristallin daté du Birrimien.

Des anfractuosités horizontales s’ouvrent au dernier quart supérieur de leur hauteur ; d’accès difficile, elles ont servi, de très longue date, d’abri et de refuge aux populations autochtones lors des périodes d’insécurités diverses qui ont sévi dans la région du XVIIe au XIXe siècle.

Ces cavernes contiennent des greniers : cent trente-quatre à Nôk, cent treize à Mamproug et soixante-dix à Bopak et dans les autres grottes périphériques. De forme cylindrique, oblongue ou semi-sphérique, ils s’ouvrent vers le haut ; leur hauteur est généralement de deux mètres et demi, leur diamètre de trois mètres.

Avant que ces grottes n’aient été pillées, des armes traditionnelles telles que des arcs, des flèches et leurs carquois, y ont été trouvées. Les greniers, taillés dans le même style architectural traditionnel à partir des matériaux locaux (pierres, argile et paille) contenaient les récoltes et les grottes offraient un refuge aux populations menacées. Elles y avaient des vivres, de l’eau et leurs fétiches . Elles pouvaient
donc y soutenir un véritable siège.

(source: patrimoine mondial UNESCO)



Agence BTCI à proximité
Le Parc national de Fazao-Malfakassa
découvrir le Togo
          Le Parc national de Fazao-Malfakassa
Ouverture de l'agence BTCI OTR
       Ouverture de l'agence BTCI OTR